Back to the list of news

L'horloge astronomique de la Cathédrale de Strasbourg.

L'équipe du blog Diana-HR - Feb 12, 2018

Située dans le croisillon droit du transept de la Cathédrale, l'horloge astronomique est classée monument historique depuis 1987.

Il s'agit en fait de la troisième horloge que la Cathédrale accueille en son sein.

Cette dernière n'a pas fonctionné pendant plus d'une centaine d'années, mais elle attirait encore à la fin du XVIIIème siècle un grand nombre de visiteurs. Ceux-ci écoutaient le Suisse de garde racontant les beautés passées de cette mécanique devenue muette.

Puis, un jour où il évoquait l'arrêt définitif du mécanisme de l'horloge, un jeune strasbourgeois du nom de Jean-Baptiste Schwilgué se serait exclamé au milieu de la foule : »Eh bien moi, je la ferai marcher! » Le jeune homme s'est donc lancé dans des études de mathématiques et d'horlogerie.
Lorsque, quelques années plus tard, la ville de Strasbourg souhaite entreprendre une restauration de l'horloge, il en devient tout naturellement le maitre-d'oeuvre.

Ainsi, Jean-Baptiste Schwilgué traduit mécaniquement le comput ecclésiastique (qui définit mathématiquement les fêtes religieuses mobiles). Son application sur l'horloge astronomique lui confère un caractère perpétuel, grande avancée technologique pour l'époque. Il remet également en fonction les automates dont il avait tant rêvé enfant.

De nos jours, vous le verrez lors d'une visite de la Cathédrale, un automate du cycle de la vie se met en mouvement tous les quarts d'heure. Un ange actionne une cloche, un autre tourne un sablier.
Au premier quart un enfant passe devant la mort (représentée par un squelette). Au deuxième un adolescent, au troisième un adulte. A l'heure juste, c'est un vieillard.

De plus, Schwilgué a ajouté un deuxième défilé d'automates : les douze apôtres saluant tour à tour le Christ qui les bénit. Lors du passage du quatrième, du huitième et du douzième apôtre, un coq chante. Ce défilé a lieu à midi heure solaire de Strasbourg (soit 12h30 heure d'hiver).

Son attrait ne se résume cependant pas à ces mouvements. Sans être exhaustifs, différents cadrans indiquent l'heure, le jour ou le mois, mais aussi les signes du zodiaque, les fêtes liturgiques, le calendrier des saints ou même les positions des planètes par rapport à la Terre.

Pourquoi ne pas profiter de votre prochain séjour à l'hôtel Gutenberg ou à l'hôtel Diana Dauphine pour visiter l'horloge astronomique? Bien qu'anachronique, elle n'en demeure pas moins fascinante.