Retour à la liste des actualités

Qui est ce Dragon ?

Diana Hotels Collection - articlé rédigé par Nathan, Hôtel du Dragon - 15 mars 2022

Nombreux sont les animaux qui ont fait l'histoire de Strasbourg, néanmoins il n'en est aucun de plus fantastique.

Hotel du Dragon Strasbourg

Si un visiteur arpentant les rues du vieux Strasbourg laisse leur nom attirer son attention, c'est alors tout un fabuleux bestiaire qui s'offre à lui et témoigne de la diversité des bêtes peuplant l'imaginaire de jadis, depuis le coq dans la rue de l'auberge jusqu'au corbeau de la place du gibet.

Parmi ces patronages anciens il en est pourtant un dont le caractère fantastique intrigue aujourd'hui encore nul autre que « le dragon ». Est-ce lui qui a donné sa couleur vibrante aux murs de notre hôtel, rutilant d'écarlate dans la rue du même nom ? Est-ce son incarnation moderne qui perpétuellement prend son essor, saluant chaque voyageur à son entrée dans le salon ?

Ou bien faut-il se satisfaire de sa véritable histoire, patronyme de ceux qui firent des lieux un établissement fameux où bien des hôtes de marque séjournèrent, notamment des souverains comme l'empereur Sigismond qui en 1418 y tint sa cour un mois durant ou le roi soleil, Louis XIV, venu lui aussi loger sous l'égide du mythique reptile en 1681 ?

Cependant le nom même des Drachenfels ramène également au folklore rhénan car il vient de leur fief originel du Palatinat, colline escarpée qui selon la chanson des Nibelungen vit s'affronter le héros Siegfried et le dragon Fafnir. Ainsi la question continue de sommeiller comme l'animal légendaire…

Puisque le mystère reste entier, pourquoi ne viendriez-vous pas trouver votre propre réponse en visitant cet hôtel chargé d'histoire et de charme !

Il vous attend à l'entrée de la rue portant depuis toujours son nom ; en le choisissant pour vos prochains séjours strasbourgeois vous y trouverez en tout cas une longue tradition d'hospitalité, à la seule adresse promettant de vous reposer tel un dragon au bord du Rhin.

Soyez les Bienvenus au Dragon !